Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Apr

Palaja

Publié par basilique saint nazaire  - Catégories :  #Clergé de l'Aude

[ocr errors]

SEIGNEURS DE PALAJA.

An 917 et!049. — v. ci-après : Église, pag. 211 et 212.

M01. — v. ci-dessus : Casilhac Cartulaire. pag. 155. col. 1.

1125.— Donation faite par Bernard Atton vicomte de Carcassonne, à Bertrand de Tresnials (Tr'ebes) , des honeurs, alleux et engagemens possédés par Guillaume Arnaud ou par les siens, dans Palaja , Palajanel ( in Palaiano et in Palaianello) et leurs territoires, à charge de faire garde et guet dans la Cité de Carcassonne pendant 8 mois. — v. ci-après : Comtes de Carcassonne. texte.

112G. — Donation par Bernard Aton vicomte de Carcassonne: 1° à Guillaume Calveti, à litre de fief et en ch.ltellenie (ad fevum et propter castlaniam ), de la tour de la Cilé alors appelée monetaria, et de ses honeurs et dépendances, ayant appartenu à Arnaud de Palaja, et du fief que Guiraud de Campendu (Guiraldus de Campcndut) avait engagé à Bernard d*Arnaud, « propter Mcc. sol. ugonencos octenos in Palaïanelli terminio ».— v. ci-après : Comtes de Carcassonne. texte.

1138. — Raymond de Palajan est témoin à la donation faite par Roger de Beziers il Arnaud de Corneillan , du château de Calamont, qu'il faisait construire dans son comté de Razès (Histoire générale de Languedoc, t. II. édit. in-fol. Preuve Cccclii. col. 484).

i 157. — Guillaume de Palaja est un des témoins de la vente du château de Constantianum (Coustausa), consentie par Raymond Trencavel à Pierre du Villar (ibid. Preuve ccccxcix. col. 556.).

1172. — Le même est un des quatre nobles qui jurent à Roger vicomte de Carcassonne , dans Limoux , de lui garder fidèlement le cMteau de Coustausa (Constantiani), jusqu'à ce que Pierre du Villar soit fait chevalier [miles] (ibid. Preuve Xxii. t. ni. col. 123.).

1240. — Raymond de Palaja , seigneur albigeois , seconde Trencavel qui assiégeait Carcassonne , tenue par les Catholiques .

125G. — Lettres du roi Louis IX , portant rémission , en faveur de Raymond de Palaja et autres seigneurs albigeois , pour les trahisons qui leur furent imputées lors du siège de Carcassonne , en 1240. — v ci-après : Carcassonne Cité, texte.

12G7. — S. M. octroie lettres de rappeau à Guillaume de Villeneuve et aux enfans de Guillaume Pierre de Palajan, nonobstant que leur père eut été faydit et ses biens confisqués ( Bess : Histoire des Comtes de Carcassonne. pag. 172.).

1274 : m. non. Jan. — Gr. de Palayano assiste à l'assemblée des trois ordres de la sénéchaussée de cette ville , tenue à l'Evêché (Histoire générale de Languedoc, t. IV. édit. in-fol. Preuve ix col. 63.).

1296. — Guillaume de Villeneuve, conseigneur de Palaja , fonde le prieuré de Sainte-Marie de Saint-Foule. — v. ci-après: Église. Prieurés : pag. 213.

1501 , m. kal. Jan. Guillaume de Villeneuve chevalier, seigneur de Palaja , est constitué procureur de l'Évêque de Carcassonne (Gallia christiana. VI. 894.).

*. V. 27

1510. — Bernard Fournier est seigneur de Palaja. — v. ci-après : ad ann. 1433. et Territoire : Palajanel. pag. 217. ad ann. 1310.).

1511 et 1517. — Letres du Roy Philippe 5me, par lesquelles il approuve et confirme le paréage y inséré , fait entre Aymeric de Croso cheualier, sénéchal de Carcassonne et de Beziers, faisant pour Sa Maiesté ; et Guillaume de Villanoua cheualier, Raymond de Palaiano , Girard de Palaiano fils de Gerald de Palaiano , et autres , pour les iustices du lieu de Palaiano, sur lesquelles il y auoit procès par devant le dit sénéchal , entre les dits sieurs de Palaiano et le procureur du Roy de la dite sénéchaussée : — Le paréage du 15 juillet 1317 , et les Letres du Roy du moys de feurier 1311 (doat. vol. IV. fol. 31. verso. Inuentaire des titres de Carcassonne.).

1521 - 1520. — Quatre pièces , dont les premières sont des Comptes du fermier des esmolumens de la cour commune de Palajan : le 1er commance en 1321 et le second en 1322 ; la 3mo pièce est un extrait du Compromis passé en 1520, le vi octobre, pour raison de la dépouille d'vn défunt décédé sans faire testement, en la paroisse dud. Palajan , prétendue par le recteur dud. lieu, led. Extrait signé de Cassère notaire; et la 4""<> est partie de Rolle des droits apartenans au Roy aux lieux et terroirs de Palajan , Leuc , Cabanac et Villemaurin ; le tout attaché ensemblement (doat. vol. 253. fol. 682. au bas. recto.).

1555. — « Nobilis Raymundi de Villanoua, domicelli, condominus de Palajano, vicarij curiae Crassensensis ■.— v. La Grasse. Ville. Cartulaire de Carcassonne. t. II. pag. 485. col. 2. texte.

15G0. — « Raymundus de Palaiano , domicellus, condominus dicti loci, fuit deputatus ad levandum , in vicaria Carcassonne, anno (mccc)lx, subsidium nobilium dicta; vïcariae , concessum per dictos nobiles , in adjutorium primas solutionis redemptionis D. Régis , videlicet deciniam partem reddituum suorum unius anni, semel soluendorum [Extrait du document intitulé : « Copia, status redemptionis Régis trium senescallioruui, videlicet Tolosœ, Carcassonœ et Bellicadri (Histoire générale de Languedoc. Preuve cxxiv. col. 264. du t. IV. édit. in-fol.).

1569. — Bertrand de Palaja est abbé de Saint-Hilaire; en 1384 , abbé de Montolieu. — v. ci-dessus : Saint-hilaire - Abbaye, pag. 87.

1455. — Donation par noble Jacques de Fournier , à Maurice de Roger son petit-fils , de la terre de Palaja. — v. Cartulaire de Carcassonne. t. I. pag. 61. col. 1. Généalogie de la maison Roger do Caux. — La maison de Caux possède encore , dans le territoire de la commune de Palaja , une ferme appellée Métairie grande.

1502. — Antoinette de Palaja , abbesse de Rieuuette. — v. ci-dessus : pag. 29.

150;». — Geraude de Palaja , idem. — ibidem.

1512 (circà). — Antoinette II de Palaja , idem. — ibidem.

1520 (circà). — Pierre de Roger, seigneur de Palaja. — v. Cartulaire de Carcassonne. t. I. ut supra.

154(1- 1575. — Dénombrement de Jean Dariete, du lieu de Palajan, sous le seruice d'un archer (doat. vol. 252. fol. 234. verso. Inuentaire des Archives du Roy ; Château de la Cité de Carcassonne.).

1 y75. — Le seigneur de Palajan , huguenot secret, remit le château de ce nom entre leurs mains... Le 4me du mois de juin, une armée composée d'environ 2500 hommes , commandée par Laviston , gouverneur de la Cité , marcha vers Palajean dans le dessein de le cannoner; mais le seigneur du lieu , qui en eut avis dès la veille , rentra dans l'obéissance du Roi et remit son château à Laviston , qui y laissa une garnison (P. Bocges : Histoire de Carcassonne. pag. 348 et 49; des Archives de Carcassonne.).

1655. — Olivier de Pruel, seigneur de Palaja , Terremigère , Ladern , Villefloure. Il était décédé en 1682. Prukl, diocèse de Carcassonne (aubais: Pièces fugitive*. II. 2° part. Jugemens. n° 967. pag. 110.).

I. Pierre I Pruel , consgr. de Mootaud, dénombra en 1339 et 1540; testa le 16 janvier 1645. Il épousa Marguerite de BeauxHostes, et il en eut: 1" François qui suit; 2- Pierre.

II. François Pruel , sgr. de Montaud , trausigea, 22 janvier 1575. Il épousa , 3 novembre 1574 , Marie Depont, qui le fit père de

III. Pierre II Pruel, conseiller au Présidial de Carcassonne (1618), sgr. de Montaud , qui épousa, 2 août 1618, Anne de Belissen , et il en eut

IV. Olivier Pruel , sgr. de Terremigère , de Palaja, en paréage avec le Roi, lieutenant principal au présidial de Carcassonne , qui épousa , 19 septembre 1655 , Catin de la Roque. Jugé noble, 3 janvier 1669. Il eut pour lils ( 1703 )

V. Guillaume de Pruel , seigneur de Paiaja. — « porte d'azur à 3 épées d'argent, les gardes empoignées d'or, posées en pal et en sautoir , les pointes en bas (Armoriai général. Languedoc. Généralité de Toulouse. Carcassonne. n" 91 du registre. — Bibliothèque imp. mss. Cabinet d'Hozier.).

VI. Jean-Baptiste de Prcel (1742), seigneur de Paiaja.

1770, Septembre ÎO. — Contrat de mariage (Bonuet, notaire à Carcassonne) entlre messire Pierre d'Esperonat, seigneur de Saint-Ferriol, et D"o Gabrielle de Pruel, sœur du précédent.

En 1649 , Pierre d'Esperonnat, receveur des tailles du diocèse de Carcassonne, acheta la.seigneurie de Saint-Ferriol, diocèse d'Alet, à Jean Peyrat, trésorier de la Bourse du pays de Languedoc, son beau-frère ( Histoire généalogique de la maison de Rieux. mss. de la Bibliothèque de la ville de Carcassonne.).

\ 77'j. — M. de Saint-Ferriol, seigneur de Paiaja [Archives de la Préfecture de l'Aude.).

1789. — Pierre (j'esperonnat , seigneur de Paiaja , baron de Saint-Ferriol , entre dans l'ordre de la noblesse de la sénéchaussée de Carcassonne , assemblée pour les Etats généraux de 178'J ( Procès-verbal des séances).

— Esperonnat (Pierre), propriétaire à Paiaja, né le 2 septembre 1773 ( Listes électorales du département de VAude).

ÉGLISE DE PALAJA.

Autrefois cure du diocèse de Carcassonne , à la collation de l'Evêque diocésain; aujourd'hui succursale du doyenné de Saint-Nazaire de la Cité de Carcassonne. — Patron : saint Etienne , 1er martyr.

Cirés De Palaja.

An 14G1 et 1472. — Jacques Bernardi, bachelier en décrets, chanoine de l'Eglise de Carcassonne, recteur de l'Eglise de Palaja. Il Gt exécuter, pour son église paroissiale, un missel, sur velin, lettres ornées et coloriées, qui est conservé aux manuscrits de la Bibliothèque de la ville de Carcassonne (Mémoires de la Société des Sciences et Arts de Carcassonne. t. II. pag. 21 ). — v. ci-après: Cité. Çartuluire. ad ann. 1461.

1695- 1712- — Pierre Laffon, curé de Palaja , décédé cette dernière année. — v. ci-après: Prieurés, pag. 215. 17C4 à 1791. — Léon Feuilherat , curé.

180C, Octobre i".Barthélémy Albarbl, né le 3août 17G4.

1823, 3Iai 28. — Antoine Marty , né le 1« mars 1799.

1824 , Juin 26. — Jean Fourié , né le l«juin 1798.

182G, 1" Juin.Jacques Rivier, né le 30 avril 1808, mort ic 30 novembre 1846.

1847. — Janvier 1". — Antoine Olive , né le 15 août 1789, mort le 1" octobre 1854.

1854, Novembre 15.— Giraud Cros , né le 7 lévrier 1801.

1858, Septembre 21. — Louis Rey , né le 1 février 1822.

1801 , Juin 3. — François Cambon , né Je 27 mai 1829.

Va double original des Registres de paroisse a été déposé aux Archives de la sénéchaussée de Carcassonne. savoir: un registre de 1710; et un autre depuis et compris 1707 jusques et inclus 1790 ( Vigcerie : Annales du diocèse de Carcassonne. t. II. mss. fol. 809.).

An 917. — Consécration, par Gimer évêque de Carcassonne , de l'autel de Notre-Dame dans l'église de Saint-Étienne de Palaja (de Vie : Chronicon Episcoporum ecclesiœ Carcassonensis. pag. 54.).

« Ex libro visitationis Pétri (Auxilionis) episcopi, auno 1504.—Gimera vel Guimerra.... episcopus Carcassonensis , suae ordinationis anno , reperitur consecrasse altare sacelli, sive capellre B. Mari» , in ecclesia parrochiali Sancti Stephani loci de PaJajano , diœcesaeos Carcassonensis, vin idus februarij , anni Christ, xcxix , indictione iv, Carolo simplice Francorum rege, precibus Dignifredi venerabilis sacenlotis, vti constitit Petro de Auxilione episcopo Carcassonensi, per quandam schcdulam , seul quartellum, ut vulgo dicitur , repertum in quadam theca , continente reliquias , prajfatœ capellœ imposilâ , vel potius supposità prasfato altari, quando visitavit eandem , die xm mensis octobris anni Christ. 1504.

1279. — Réunion de l'Église de Saint-Élienne de Palaja à la dignité d'Archidiacre mineur du Chapitre cathédral, prononcée par Jean Galtier , évêque de Carcassonne ( De Vic : ut suprà. pag-108.).

1521. — v. ci-dessus : Palaja. Seigneurs, pag. 210.

Oratoire de la Vierge. — v. ci-après : Notes Statistiques. Topographie : pag. 219. col. 1. ad ann. 1789.

Prieurés. — « Il y a deux prieurés : l'un de Sainte-Eulalie , l'autre dit Saint-Foule, divisés en deux titres , qui nomment un chapelain pour faire le service. Il y avoit autrefois deux chapelles pour le service de chaque prieuré, mais elles ne subsistent plus, hormis les ruines de celle de Saint-Foule. Les deux prieurs sont seigneurs du lieu de Palaja; ils y ont la justice seigneuriale , qui ressortit du présidial de Carcassonne ! elle s'exerçoit dans le château du seigneur. Le taillable de la paroisse s'étend dans les deux prieurés » ( A'oles du Curé de Palaja , en 1759.).

Prieuré de Saint-Foule. — Il subsiste encore (1789), dans la paroisse de Palaja, les vieilles masures d'une église dédiée à Notre-Dame de Saint-Foule : on y voit encore le clocher qui n'est pas démoli. Cette église a conservé le titre de deux chapelles dédiées à Saint-Foule (vigeerie : Annales du diocèse de Carcassonne. I. II. mss. fol. 810.).

An 1040 : vi. nonas Martij, anno xix. rcynanle Aianrico rege. — Testament d'Arnaud Siguini, voulant aller à Nostre-Dame du Puy , par lequel il donne à la maison du S. Sépulchre, fondée au lieu apcllé Aiguesvives, dans le comté de Carcassonne , et à Saint-Fulcon évêque , vn aleu audit lieu d'Aiguesvives , dix-huict onces d'or que les habitans du Redois (Razès) luy deuoient, huit onces que Segarius et Bernard de Lauran son frère luy deuoient, et certaines autres sommes y exprimées; à Garsindc et à Hélène ses filles , les deux parties de ses biens et autr.es choses, et la troisième partie à sa femme; aux conditions y exprimées (crosMavrevieille: Histoire du Comté de Carcassonne. Documens. Xlii. pag. 51. original.— Doat. vol. IV. fol. 51. Archives de l'abbaye de La Grasse. Bibliothèque imp. mss.). — Extrait.

Il ne reste , ni dans les titres écrits , ni sur les lieux , aucune trace dos fondations de ce testament. Les substitutions qui le compliquent et la clause résolutoire qui le termine portent à penser que cet acte n'aura point sorti à effet; mais il constate l'existence sur ce point et à cette date , d'une église dédiée au saint Sépulchre et à saint Foule évêque.

« Ego Arnaldus Siguini volens egredi in servicio Domini dutn vivunt teneant et possideant. Post obitum illorum re

Dei Jesu Cbristi et ad ilomum Sauclœ Mariée Qinici, qua vocatur Podium , consideravi do timoré Régis regii et de pena inferni et de tremendo die judicii, ne mors repenlina mihi occurrat, dono atque cedo ad domum Sancti Sepulchri et ad Sanctuiu Fulconem episcopum, cujus est domus fuudata in comitatu Carcassense , m loco quem dicuut Aquaviva , quaa domus est fuudata infrà Carcassonam et Palajanum et Palajanellum , et Kasijacum , sic dono alodem meum qui est in comitatu Carcassense, in termiuio Aquœvivœ , vel Fontcmaurano. Suut terrée , vineœ , prata, pascua , sylvoo . garriciae , aquse, aquarum vise ductibus vel reductibus, exitus et reduotus earum, uum limitibus et adjacentiis et affrontationibus earum...(Suit l'énumération de nombreuses possessions, ou créances, léguées par le testateur, soit à l'église du Saint-Sépulcbre et SaintFoule, soit à ses filles, soit & diverses personnes).... Alias res quse rémanent de ipsas duas partes, de ipsa omnia quae dono ad lilias meas, remaneaut ad domum Sancti Sepulchri et ad Sanctum Fulconem episcopum, in ipsa opéra exceptas ipsaequas. In tali conventu dono ipsas res suprascriptas in ipsa opéra ad Sanctum Sepulchrum et ad Sanctum Fulconem episcopum ipsa opéra perfecta; ipsa? res quee remaneriut, sint de Ecclesia suprascripta. Et de ipsos clericos qui ibidem Deo servierint.per manum Arnaldi et Bernardi fîliorum Arnaldi Siguini, et post obitum meum remaneat ista ecclesia Sancti Sepulchri et Sancti Fulconis episcopi, cum omnes res illorum, ad Arnaldum et ad Bernardum , lilios Arnaldi Siguini, ad alodem; et sit ad illos per Deum.ut teneant illam et cabatlescant propter remedium animae illorum et anima? geuitorum illorum , et nou possunt illam veudere uec commutare , nec alienare ,

maneat ad illorum infantes legitimos , in ipso conventu suprascripto ; et si morientur sine infantes remaneat ad Dominum Deum. Et si clcricum ibi habuerit de Ramundo aut de filias meas, remaneat ipsa batlia de ipsa ecclesia. Alia tertia pars de ipsa omnia remaneat ad mulierem meam etadfilios meos Arnaldum et fratrem suum Bernardum , ut faciant très partes de ipsa tertia parte de ipsa omnia. Remaneat ipsuin castellum cum ipsius barrio de Palajano , ad Arnaldum et fratrem suum Bernardum ad alodem. Et ipsae alodes de Palajano vol de suis terminis, totus ad alodem; et ipsse alndes de Palajancllo, cum suis terminis.et ipsas alodes de Colonega, cum suo termino , de ipso alode de Villadeberto, cum ipso termino , ipsa medietas semper : alia medietas post obitum

mulicris meœ: In tali vero conventu dono ad illos ipsos

alodes snprascriptos dum vivunt teneant et possideant, non habeant licenliam veudere, uec commutare, nec alienare, neque usum, neque fundos , et post obitum illorum , remaneat ad infantes illorum masculos qualis apparibilis erit; et si infans masculus non apparuerit de muliere légitima, remaneat ipsa fortizia de Palajano , cum ipso alode de Palajano , villa cum ipsos terminos, ad Sanctum Sepulchrum et ad Sanctum Fulconem episcopum; et si filias habuerint, douent viros de alia illorum omnia. Et si filios et filias non habuerint, post obitum illorum remaneaut ad domum Sancti Sepulchri et ad Sanctum Fulconem episcopum ipsos alodes suprascriplos. Et si Arnaldus Siguini camiat suam voluntatem aut fecerit alias litteras, liltere istee sint invalidas. Et si Arnaldus Siguini suam bonam voluntatem non camiat et litteras non fecerit, istas litteras firma; et stabiles ubi apparibiles erunt. Facto testa

mento vi. nonas martii, anno xix. régnante Aianrico. Sig.fm factus. f Bernardus Asnarius. f Forasmundo. f Poncius SinArnaldus Siguini. -j- Gualbus. f Arnaldus. f Arnaldus f Ber- dredus. Atlo, presbyter. Rogerius scripsit. » nardus qui hoc facimus et firmare rogavimus. f Ugo Male

1296. — Acte par lequel Guillaume de Villeneuve , chevalier , viguier de La Grasse, institue un chapelain en l'église de Ste-Marie de St-Foulc , proche le château de Palaja , afin d'y célébrer les offices pour son âme ; auquel il assigne annuellement huict sestiers de froment, huict sestiers de mixture , et quatre Hures lournoises: auec la confirmation d'Auger , abbé du monastère de La Grasse (doat. vol. 67. fol. 91. Archives de l'Abbaye de La Grasse.).

c In nomine S. et indiuiduae Trinitatis , etc... Pateat vniuniuersis, etc .. quod ego Guillelmus de Villanoua , miles , vicarius Cras^se, desiderans ad honorem Dei et gloriosœ virginisMariœ et Omnium Sanctorum, vnum sacerdotem in ecclesiam B. Mariie de S. Fulcone, prope castrum d^ Palaiano, constituere , qui perpetuo diuina celebret officia in dicta ec~ clesia, pro anima mea, vxoris, bliorum et parentum meorum, et omnium fidelium defunctorum; ideirco , per me et per omnes successores meos, dono, concedo et in perpetuum assigno proedictae ecclesiae... octo cestaria f rumen ti, et octo sestaria arraonis , ad rectam mensuram Carcassonœ , et quatuor libras turonenses annuatim ; ex quibus dictus sacerdos valeat sustentari : pro quibus blado et pecunia obligo dictoo ecclesiEB omnia bona mea , et specialiter très pecias terrarum sitarum in termiuio de Palaiano, vbi dicitur ad S. Fulconem, inferiùs confrontatas , quas teneo in emphyteosim a monasterio Crassensi, et omnia bona mea quae habeo in terminio de Agrifolio superiori ( Grefeilh le haut), qua! similitcr teneo a monasterio ante dicto : quod bladum et pecuniam ego et successoresmei quae habeo in Castro de Palaiano, persoluemus annuatim dicto sacerdoti, in domo mea de Palaiano; videlicet bladum in festum Assumptionis B. Marioe, et quadraginta solidos in festo Omnium Sanctorum; et alios quadraginta solidos in festo Pentecostes. Tali verô forma et modo praedictam donationem... praedictae ecclesiœ facio,quod vnus sacerdos, cum vno clerico, seu scolare, continuam et personalem residentiam (aciat in dicta ecclesia, qui... singulis diebus teneatur in ipsa ecclesia diuina officia et missam deiunctorum celebrare , pro anima mea, vxoris, etc...; et quod ego et successores mei in bonis et juribus quae habeo in Castro de Palaiano, praedictum sacerdotem eligamus, ponamus et constituamus. Item tamen quod ipsum... prœsentare teneamur D. Abbati monasterii Crassensis , cuius est ecclesia supradicta, supplicans humiliter eidem D. Abbati et ejus successoribus, vt ipsum sacerdotem, bénigne admittant. Et ne constitutio, seu ordinatio dicti sacerdotis unquam valeat deperire, seu omilti, dono et concedo potestatem D. Abbati Crassensi, capellano et juratis ecclesia? de Palaiano, D. Archidiacono majori ecclesiae Carcassonse, et eorum successoribus , et cuilibet ipsorum in solido... vt me et successores meos in bonis et juribus quae habeo in Castro de Palajano...

et vbicumque , compellant... ad dictam prouisionem dicto sacerdoti, annis singulis faciendam...; et quemlibet ipsorum executores praeseulis constitutiouis... facio et constituo... Volo etiam et concedo quod si successores mei infrà médium annum a tempore mortis dicti sacerdotis, alium cessarent prresbiterum prœsentare , quod D. Abbas Crassensis, vel eius successores, habeant potestatem illa vice, preesbiterum ponendi in ecclesia ante dicta. — Et ego Gullelmus Pétri filius dicti D. Guillelmi de Villanoua , laudo, approbo et seruare promiito supra dicta et ad SS. Dei Euangelia sponte juro. »

« Ad hocc nos Augerius Dei gratia Abbas monasterij Crassensis , intellccto quod bona et jura quae monasterium Crasseuse habet in terminio de S. Fulcone , ideô data fuerunt oliin , per domiuos castri de Palaiano , dicto monasterio, vt idem monasterium vnum sacerdotem teneret in dicta ecclesia B. Maria; de S. Fulcone, qui ibidem diuina officia celebraret; ideirco , per nos et omnes successores nostros , attendentes grata et deuota seruicia quae vos D. Guillelme de Villanoua , miles , uobis et nostro monasterio hactenùs fecistis et l'acitis incessanter , praedictam assignationem.... per vos factam dictœ ecclesiae... de terris et bonis quœ a Crassensi monasterio teuetis, laudamus.... et confirmamus: volentes et concedentes quod dictus sacerdos in dicta, ecclesia morari valeat, et quod habeat et teneat très pecias terrœ prœdictao ecclesiae pertinentes; quarum dues sunt ante praedictam ecclesiam , recho in medio; et alia est vbi dicitur ad collum de Palmolis, juxta teneutiam Guillelmi Pétri de Montelongo, de Carcassona ; et quod fructus et prouentus ipsarum terrarum habeat«t percipiat, nec non elemosinas et legata quae dictée ecclesiae fient in adjutorium suae prouisionis et sustentationis et pro ornamentis in ipsa ecclesia faciendis. Et promittimus vobis quod nos dictum sacerdotem , cum per vos , vel successores vestros , nobis vel successoribus nostris , preesentabitur, bénigne admittemus. >

« Acta fuerunt haec in prassentia et testimonio D. Bernardi Rogerij prœpositi de Paderno , D. Bernardi Salvatoris prions S. Martini de Puteo , D. Berengarii Dalmatii elemosinarii, D. Geraldi de Villatrauerio infirmarii dicti monaslerii, D. Arnaldi de Bessiaco prœpositi de Pediliano , D. Arnaldi Majoris {de Mage ) domini de Salsano, Pétri de Auiutio subvicarii Crassœ, et mei Guillelmi Martini, notarii publici D.

Abbatis Crasseusis, qui prœscriptis interfui, et anno Natiui- vu0 kal. februarii, liane carfam recepi, scripsi, in formant tatis Chrisli Mccxcviv D. Philippo rege Francorum régnante, publicam redegi, et siguo meo proprio consignaui. »

1380. — Recognoissances de Casilhac à Palaian , où est vne de la chapele de Saint-Fulques , qui fait 4 cestiers de froment de censé (Inventaire des titres du Chapitre de La Grasse , de 1668. fol. 37. — Archives, de la Préfecture de l'Aude.).

1038, Avril 15. - Acte (La Rose, notaire îi Carcassonne) , par lequel Me Paul Propy prêtre, recteur de Donajac, résigne le titre de Tune des chapelles de Saint-Foule , entre les mains de M. Me Jean Bardichon , sieur du Contrast, conseiller, viguier de Carcassonne , patron des dites chapelles.

1662 , Mars 4. — Transaction (La Rose , notaire à Carcassonne) entre le patron et les deux titulaires des deux Chapellenies de Notre-Dame de Saint-Foule , sur la réunion et le service d'icelles (4* registre dud. La Rose. fol. 141. verso, à 147. recto.).

« Comme soit ainsi que procèz ait été meu devant M. le sénéchal de Carcassonne , entre noble M. Me Olivier de Pruel, conseiller du Roy , lieutenant principal en la sénéchaussée dud. Carcassonne , seigneur de Palajan et Terremijère, d'une part; M. M' Antoine de Sabatier, prieur de Chère , et M« Pierre de Thubery , prébendier en l'Église cathédrale de la Cité de Carcassonne , tous deux chapelains d'une chapelainie fondée en l'église ou monastère de Notre-Dame de Saint-Foule , terroir dud. lieu de Palaja , d'autre ; devant lequel sénéchal led. s.r de Pruel , en la qualité de seigneur de Palaja , ayant demandé la maintenue du droit de patronat de lad. chapellainie , ensemble d'un fief possédé par lesd.» chapelains , ayant le tout appartenu à feu noble Guillaume de Villeneuve , seigneur du lieu de Palaja, fondateur d'icelle chapelainie l'année 1296 , offrant de payer anuelement la quantité de 8 setiers bled , 8 setiers rahou et 4 livres en argent, suivant la fondation faite par led. de Villeneuve ; et qu'en outre , suivant icelle fondation , led. s.r de Pruel eut aussi demandé que lad. chapelainie fut seruie par un seul chapelain, lequel fut obligé de célébrer une messe tous les jours, dans le monastère et église Notre-Dame de St-Foulc , et que pour cet effet led. chapelain fut obligé à remettre et rebâtir lad. église, laquelle se trouve démolie et profanée; et qu'au contraire lesd.» sieurs de Sabatier et Thubery , comme étant pouruus depuis long-temps d'icelle chapelainie, eussent soutenu devant led. sénéchal, n'être tenus au délaissement dud. fief, duquel eux et leurs auteurs ont joui il y a plus de 200 ans, comme ils le faisoient voir par bonnes Recognoissances et autres titres, par lesquels il se justifie comme il y a toujours eu deux chapelains dans lad. chapelainie , et que partant, par fins de non recevoir, ils éloient relaxables des demandes contre eux faites. — Sur lesquelles respecti

1660. yes contestations tant auroit été procédé devant le Sénéchal, que sentence s'en seroit ensuiuie le 13 avril 1660, portant que led. de Pruel est maintenu au droit de patronat de lad. chapelainie et en tous et chacuns les droits et devoirs seigneuriaux jouis par lesd.» de Sabatier et Thubery , ayant appartenu aud. de Villeneuve; à, la charge de payer anuelement, suiuant son offre , la quantité de 8 setiers bled et 8 setiers rahou , et i livres tournois, pour le seruice être f;iit conformément à la fondation. — De laquelle sentence lesd.» ae Sabatier et Thubery ayant relevé appel en la souueraine cour de Parlement de Tholose , par arrêt de

1661. lad. Cour du 6 juillet 1661 , lad. sentence auroit été confirmée en tous ses chefs ; contre lequel arrêt lesd.» de Sabatier et Thubery étant sur le point de se pouruoir , vu que par la susd.c fondation n'y douant avoir qu'un prêtre , lequel est obligé de dire vne messe tous les jours à perpétuité, il n'éloil pas toutefois juste que lesd.» sieurs de Sabatier et Thubery, qui sont possesseurs de bonne foy depuis longues années , fussent, ou l'un d'iceux , à présent dépossédés, la Cour n'ayant pas cassé leurs titres, ni aussy obligés de se deffaire de leur droit l'un en faveur de l'autre , à quoi ils seroient nécessités pour suiure la loi de la fondation ; et que dailleurs le seruice porté par icelle , qui est d'vne messe tous les jours à perpétuité , est excessif eu égard à la médiocrité de la rente et reuenu de lad. chapelainie. — Considérant les parties , les suites de longs et fâcheux procès...; auraient été d'accord en la manière suiuante , ne restant que d'en passer acte.

1662. — Pour ce est-il que ce ce jourd'hui, 4m« mars 1662 , auant midi, dans la Cité de Carcassonne, deuant moi notaire royal, et témoins..., led. noble M. M' Oliuier de Pruel , conseiller du Roy, lieutenant principal en la sénéchaussée de Carcassonne, seigneur dud. lieu de Palaja e iTerremigère d'vne part; et Messieurs MTM Antoine de Sabatier prieur de Chôré , M" Pierre de Thubery prêtre prébendier de la Cathédrale de Carcassonne , chapelains susdits , d'autre part; lesquelles parties... ont renoncé et renoncent aud. procès..., conuenu respectiuement entre lesd.e» parties que lesd.8 s." de Sabatier et Tubery resteront chapelains de lad. chapelainie Notre-Dame de Saint-Foule .; que le décès de l'un des deux chapelains arriuant, l'entier reuenu d'icelle chapelainie soit acquis au suruiuant et à ses successeurs..., et que pour tout le surplus lad. sentence et arrêt confirmatif d'icelle sortent à leur plein et entier effet, à la réserue toutes fois du seruice , que led. s.r de Pruel consent être modéré à vne messe chaque semaine; laquelle lesd.» s.« Chapelains seront tenus de dire ou faire dire, chacun jour de mardi, dans l'Eglise paroissiale dud. lieu de Palaja. Et pour l'obseruation de tout le contenu au présent acte, lesd.e» parties... ont obligé leurs biens..., même et par exprès led. Sj de Palaja, pour le payement de lad. pension, pour les droits seigneuriaux, jouis par lesd.» chapelains»réunis à lad. seigneurie par lad. sentence et arrêt... Ont lesd.«» parties voulu lesd.» actes être transcrits au pied du présent accord , et vn expédié en être remis dans les Archiues du vénérable Chapitre cathédral de la présente ville et Cité de Carcassonne, et un autre dans les Archives de l'abbaye de La Grasse. •

1682 , Juin 23. — Reconnoissance féodale (La Rose , notaire à Carcassonne) consentie par noble Pierre de Marescot, sieur de La Bastide, possesseur des biens dépendans de la fondation et des Chapelainies de Saint-Foule, en faveur de noble Guillaume de Pruel, seigneur de Palaja , comme donataire contractuel et héritier sous bénéfice d'inventaire de feu noble Olivier de Pruel son père , sous la censive , en total, de 7 setiers de bled froment, mesure de Carcassonne , et il sols 2 deniers argent.

1694 , Mai 25. Acte (Romieu, notaire à Carcassonne) par lequel noble Guillaume de Pruel, seigneur de Palaja , comme patron de la chapelainie de N.-D. de Saint-Foule , fondée par noble Guillaume de Villeneuve , vacante par le décès de messire Antoine de Sabatier abbé de Flavigny, présente M. Pierre-Louis Solaiges prêtre , curé d'Arzens , à Mgr. Louis d'Anglure de Bourlemont archevêque de Bordeaux, en qualité d'abbé de La Grasse , ou à son vicaire général en lad. abbaye , pour donner l'institution aud. M. Solaiges.

1G95 , Octobre 5. — Acte (Romieu, notaire à Carcassonne) par lequel le même s.' de Pruel présente au même seigneur abbé, pour la même susdite chapelainie , vacante par le décès du titulaire , M« Pierre Laffon , curé de Palaja.

1712, Décembre 13. Acte ( Bélichon , notaire à Carcassonne ) par lequel M« Valentin Chazottes, clerc tonsuré de Carcassonne, se disant le patron de la chapelainie fondée par noble Guillaume de Villeneuve, co-seigneur de Palaja, comme succédant aux droits de noble Guillaume Raimond de Villeneuve , neveu et héritier dud. Guillaume premier , conjointement avec Me Louis Pascal curé de Saint-Vincent de Carcassonne , instruit du décès de W Pierre Laffon curé dud. Palaja , dernier titulaire de lad. chapelainie , après avoir entendu la lecture du titre fait par led. M" Pascal, de lad. chapelainie, par acte du 7 dud. mois de décembre 1712 , retenu par Aussenac notaire , en faveur de M. Mathieu Auque curé de Montlegun , led. M« Chazottes consentant et adhérent à la nomination dud. M. Auque , approuve et ratifie led. titre , consentant qu'en vertu d'icelui led. M.» Auque obtint l'institution de M. l'archevêque de Bordeaux , abbé de La Grasse , ou de son vicaire général.— El en effet, par acte du 23 dud. mois et an , retenu par Bélichon , notaire , M« Auque prit possession dud. Bénéfice.

1753, Octobre 22. — Acte (Rieudemont, notaire à Carcassonne) par lequel M« Antoine Pignol, diacre , pourvu de la susdite chapelainie , par provision de la cour de Rome , du 20 août de la même année , en prend possession.

Même année , Décembre il. — Acte (Bélichon, notaire à Carcassonne) par lequel Messieurs Me Louis Pascal curé de StVincent de Carcassonne, et Louis Bertrand , prêtre prébendé de l'Église cathédrale de la même ville , tous les deux chapelains de la chapelle de Saint-Foule , fondée par Raimond de Villeneuve, en l'année 1361 , et en cette qualité de chapelains , patrons et légitimes collateurs d'autre chapelainie fondée par Guillaume de Villeneuve en l'année 1296, instruits de la vacance de lad. 3» chapelainie , fondée par led. Guillaume de Villeneuve , ci-devant possédée par M» Mathieu Auque prêtre , eilré de Cupserviès , qui avoit été pourvu d'icelle et en avoit joui pendant 20 années, en vertu du titre que led. M* Pascal lui en avoit fait, s'en étant dépouillé et démis , sans le consentement des sieurs patrons , et en faveur d'une personne incapable et inhabile ; et voulant les dits sieurs patrons que le service de lad. chapelainie soit incessament fait, ils ont d'un mutuel consentement, nommé M" Germain Varennes prêtre , prébendier de lad. Eglise cathédrale, pour chapelain de lad. chapelainie , comme personne capable et habile à la posséder.

1766 , Octobre 30. — Acte (Crocy, notaire à Carcassonne) par lequel M« André David , prêtre de la ville de Carcassonne , est mis en possession de la susdite chapelainie , comme dépendante de l'abbaye de La Grasse , sur le titre à lui conféré , le 2o dud. mois et an , par M. de Bezons évêque de Carcassonne , abbé de La Grasse.

1775 , Mit 23. — Acte (Fourès, notaire à Carcassonne) par lequel messire Pierre d'Esperonnat, chevalier , baron de StFerriol, et dame Gahrielle de Pruel son épouse , seigneur et dame de Palaja , prenant la qualité de patrons de la chapelle et prestimonie fondée par noble Guillaume de Villeneuve co-seigneur de Palaja , dans l'ancienne église de Ste-Marie de St-Foulc, dans le terroir et près dud. lieu de Palaja , suivant l'acte de fondation du 26 janvier 1296 , retenu par Guillaume Martin , notaire de l'abbaye de La Grasse , et en conformité de l'arrêt du Parlement de Toulouse du 3 décembre 1742 , lequel, en autorisant la sentence rendue le 13 juin de la même année, maintient messire Jean-Baptiste Pruel seigneur de Palaja, à qui lad. dame Gabrielle de Pruel sa sœur a succédé , au patronage de la susdite chapelle et en tous les droits attachés à cette qualité , avec inhibitions et défenses aux chapelains de la fondation de Raimond de Villeneuve, de ne lui donner à l'avenir aucun trouble ni empêchement, présentent à M. de Bezons évêque de Carcassonne , en qualité d'abbé commandataire de l'abbaye de La Grasse,M» Guillaume-Joseph Rodier prêtre , docteur en théologie , natif de Toulouse , bénéficier de l'église primatiale et métropolitaine de Saint-Just et Saint-Pasteur de Narhonne, pour , par led. seigneur abbé , être institué en lad. chapelle et prestimonie , actuellement vacante par le décès de M» Germain Varennes prêtre , prébendier de la Cathédrale de Carcassonne , et en faire le service , ainsi qu'il est porté en lad. fondation , et aux honneurs, revenus et profits y attachés , etc.

1779 , Février ieT. — Acte (Fourès, notaire à Carcassonne) par lequel Me Rodier, lors chanoine de l'église de St-Sébastien de Narbonne , en vertu d'un brévet du Roi, du 11 octobre 1778 , prend possession de la susd.» chapelainie, comme ayant vaqué en régale , pour cause de litige.

1823. — Ruines d'un ancien couvent de Religieuses , appelé par les uns les Dames de Saint-Flour , et de Saint-Foule par les autres (J. Degrand : Répaïch campestré. pag. 51. note 8.).

Prieuré de Sainte-Eulalie de Palajanel; simple , à la collation de l'évêque diocésain.

An 1775 , Septembre 27. — Devant Viguerie notaire à Carcassonne , Me Jean-Baptiste Florentin de Jaubert, clerc tonsuré de la ville de Quillan , prend possession du susdit prieuré , sur les ruines de la chapelle , par la résignation qui lui fut faite par Me Jean-André de Jaubert son oncle , clerc tonsuré de la même ville. Les revenus consistent en une quote sur la dixme (ViGierie : Annales du diocèse de Carcassonne. t. II. mss. fol. 810). — v. ci-après : Terbitohie. pag. 217. Palajanel. fief.

TERRITOIRE DE PALAJA.

Châteaux, Prieurés , Fiefs, Moulins, Métairies, Lieux Bâtis, Quartiers Ruraux (Carte de Cassini; Carte du Cadastre, mss. ; - Nomenclature des Postes; - Viguerie : Annales du diocèse de Carcassonne.).

ARZENS, métairie. .

BAZALAC , idem: propriétaire M. Thênc , avoué à Carcassonne; M. de Rolland du Roquan , acquéreur. — 1854, hér ri tiers de Rolland.

Le BORDEUR, idem , et ruisseau; propriétaire M. David du Bordeur. - M. Thêne procureur à Carcassonne. — v. Cartulaire de Carcassonne : Montirat. t. II. pag. 332.

CASSAGNAC , idem. — An 1845 , propriétaire Pierre Leguevaques.

CAZABAN , château , nom d'un propriétaire.

An 1G97. — Jean Cazaban , marchand à Carcassonne : « porte d'azur il vn chien courant d'argent sur vne molle de sinople , et vn chef cousu de guculle , chargé de 3 cstoilles d'or » (Armoriai général. Languedoc. Généralité de Toulouse. Carcassonne. n° 70 du registre. — Bibliothèque imp. mss. Cabinet d'Hozier.).

On trouve Jean Cazaban , consul de Carcassonne en 1691.

ilnl730 (circà). — M. Cazaban , inspecteur des manufactures à Carcassonne. v. Cartulaire de Carcassonne. t. II. VilleGaildenc : Territoire, pag. 102. et Industrie : pag. 107.

1714. — Fabrique de draps de Cazaban.

— Gros , propriétaire.

1820. — M. de Rolland du Roquan , receveur général du département de l'Aude.
1864. — Héritiers de Rolland.
Lacazonne, métairie.
CHATEAU et terre seigneuriale.

An 1759. — Les ruines de l'ancien château du seigneur existent dans le lieu [Notes du Curé de Palaja).

1823. — Propriétaire , Jacques Degrand avoué , depuis juge au tribunal civil de Carcassonne. v. Cartulaire. t. VI. Dictionnaire biographique et héraldique. v.° Deghand. - 1844 , acquéreurs, MM. Bary, frères, négocians à Carcassonne; prix: 68,000 francs.

ESTANAVE , métairie.

GONDAL, château, nom d'un des anciens propriétaires.

François Gondalh ou Gondailh , notaire , fut consul de Carcassonne en 1608; son fils Antoine , aussi notaire , décéda vers 1626; Jean de Gondail, docteur, était premier consul de Carcassonne en 1637 (P. Boires : Histoire de Carcassonne. Liste des Consuls.).

La maison Gondal, rue de la Mairie , à Carcassonne , est aujourd'hui divisée , et pour moitié possédée par M. Cros, négociant. L'architecture est du l&me siècle ; elle avait une tour à fief qui subsiste aussi. La rue où elle est située s'est nommée longtemps rue de Gondal.

— Propriétaire , M. Aiguebelle.

1811. - M. Benoît Trulhet.

1834. — M. Casimir Courtejaire (1) , propriétaire actuel de Gondal, en a fait une des maisons de plaisance les plus charmantes des environs de Carcassonne. Mais ce qui mérite surtout de fixer l'attention , c'est le barrage du vallon, où viennent se réunir , en amont, les deux ruisseaux de Pedcvacque et des Balances , au moyen duquel M. Courtejaire a formé un réservoir d'eau capable de contenir de 8 à 9000 mètres cubes. Ce beau travail, qui a régénéré le vallon tout entier, est un des plus utiles exemples qui ait pu être offert à l'agriculture méridionale. M. Courtejaire a rendu compte lui-même de ses procédés, avec clarté et précision , dans une Notice imprimée au t. 22 du Journal de la Société d'Agriculture de Carcassonne. 1841. pag. 102.

— Tombes antiques trouvées dans le territoire de Gondal.

MONTGRAND , métairie et ruisseau. — 18C4 , propriétaires, héritiers de Rolland.

MONTRAFFET , métairie et ruisseau; contenance : 88 hectares 8 ares 80 centiares. Jean Pruel, propriétaire. Revenu cadastral : 718 fr. 15 cent. ; bail à ferme : 650 fr. — 1848, MM. Bary frères, de Carcassonne; adjudication judiciaire : 16,680 fr. 120 bêtes à laine.

MOULIN à vent, à l'est du village.

PALAJANEL , Château, Prieuré (v. ci-dessus : Église, pag. 216). .

An 1310, Janvier 9. — Vente par Bernard Fournier, â Barthélémy Régis et Bernard Miron , gentilhomme , de la Bastide de Palajanel , estant payé certains deniers au Roy pour le droit de lodz; retenu et signé par Jean Vilar notaire (doat. vol. 253. fol. 487. recto. — Bibliothèque imp. mss.).

— M. Pech Palajanel, maire de Carcassonne , en 1812.
1854. — M. Alphonse Pech , fils du précédent.
PECHAUGES , métairie et ruisseau.
PUYSSANGES , idem; nom d'un des propriétaires.
REQUESTA , métairie.

La SAU7.ETTE , métairie , à 6 kilomètres de Carcassonne : labourage , 2 paires lwufs; contenance : vignes , 13 hectares; labour, 19 hectares; terres vagues , 42 hectares. An 1812, propriétaire , M. Courtejaire; acquéreur, M. d'Aragon, agentvoyer chef du département de l'Aude.

SEVERAC , métairie.

VILLEMAURY , fief. — An 1101. v. ci-dessus : Casilbac. Cartulaire: pag. 155. col. 1.

(1) Sous la date de U6I , on trouve <; magister Rogcrius Corlojatoris notarius », parmi les bourgeois de la Cité de Carcassonne, qai prêtent serment de fidélité à Louis XI, après la mort de Charles VII.

t. V. 28

H92 : mcnse januarij , régnante rege Phi'.ippo. — Acte de la permission donnée par Roger vicomte de Beziers, à dame Alazaïcia et à Pierre Grosso son mari, de bâtir des fortifications « ad Villam Maurinum », et dans son territoire , à charge d'Homage et d'une albergue annuelle de cinq caualiers ( Doat. vol. 169. fol. 32. Archifs du Roy : chastcau de Foix.).

t .. ..Hujus rei surit testes Guiihelmus Amelius , Pelrus de Turre filius eius , Amaudus Morlana , Bertrandus Lucius , Guilhelmus Pétri filius Vguae , Raymuudus Amaudus Barbabruna, Raymundus de Aqua mortua, Guiihelmus de Auiuiono, Guiihelmus Vgo subvicarius Careassonœ , et Bernardus de Caneto notarius D. Rogerij, qui haîc scripsit et sigillauit >.

1400 , Août 27. — Noble Jordan de Saint-Félix , s.r de Marmorieres , reconnaît avoir acheté de noble Meliès , co-seigneur de Yillefloure , le fief de Villemaury , pour la somme de 1600 livres [Archives de l'abbaye de Rieunetle).

1520. — v. ci-dessus : Seigneurs, pag. 210. ad ann. 1321 - 1520.

— Propriétaires : Fourès ; - Azaïs.

1843 et 1850. — M. Abadie , marchand , à Carcassonne.

[ocr errors]

Derrière la Roque.

La Serre do Courbiol.

Las Bastilles.

Fricadel.

Las Canorgues.

Fontus.

As Teoulels.

Canissou.

Pecb Ginestet.
Pech Chichou.
Col de la Fournière.
Parrec.

Sous le Moulin.
La Gravelte.
Saint-Esteve.
Castellas.

Gardio.

La Croux de Palmouro , à l'angle formé par l'embranchement des chemins de Cazilhac et de Palaja ( J. DeGrand : Répàich campestré. 1823. pag. 51. note 5.). — v. ci-dessus: Prieure de St-Foulc. ad ann. 1296. pag. 213. col. 2.

1620 et 1662. — Procèz , jugement des Requestes et arrest de la Cour de Parlement dud. jugement, en faveur de l'abbé de La Grasse , pour la maintenue de la seigneurie de 3 pièces de tere à Palaian, à la charge de 4 resliers bled ; du 12= feurier 1620. — Transaction au sujet susd. passée le 4e mars 1662 (Inventaire des titres du Chapitre de La Grasse, de 1668. fol. 379.).

NOTES STATISTIQUES SUR PALAJA.
Organisation Politique.

Avant 1789.— Diocèse de Carcassonne; Généralité de Toulouse; Quartier de La Grasse.

« il y a 2 consuls, dont les fonctions se bornent à la seule administration de la police. La Communauté n'a pas d'autres officiers. Leurs fonctions durent une année. Les consuls qui sont en place, quelques jours avant la nomination, font 2 bordereaux, chacun de deux sujets, qu'ils présentent au Seigneur, lequel en choisit deux. Ils prêtent serment devant lui, ou son procureur fiscal. Ils entrent à l'Assiette de cinq en cinq ans, pour la seule élection du syndic du Diocèse : ils n'y avoient point de rang particulier. L'élection avait lieu pendant les fêtes de Noël (Notes du Curé de Palaja, en 1759. — et Cros-mayreyieille : Mémoires de la Société des Sciences et Arts de Carcassonne. I.'353.).

An 163-- — Arrest de la Cour des Aydes qui descharge Iean Fabre, morte-paye de la Cité de Carcassonne, de l'exaction de la taille du lieu de Palajan, nonobstant la délibération prise par les taillables du mesme lieu, qui porte qu'attendu

que le lieu a esté déserté dépuis la maladie contagieuse (1629 ), en telle sorte qu'il n'y a pas movcD de procéder à l'eslection d'aucuns consuls , que le Hure de la taille sera leué par tour, sans exception de personnes; ce qui fut commencé cri la personne de feu M« Geraud Moreau , trésorier du domaine (besse: Histoire des Comtes de Carcassonne. pag. 233.).

1703- — La Communauté des habitans du lieu de Palaja: a emmanche d'argent et de gueules » ( Armoriai général. Languedoc. Généralité de Toulouse. Carcassonne. n.° 375 du Registre. —Bibliothèque imp. mss. Cabinet d'Hozier.).

Compoix : — 1740 - 1788 (Archives du Diocèse ; aux Archives du Département. — Yiguerie : Annales du diocèse de Carcassonne. I. 3U9.).

1783, Mai 20. — < Le Syndic a dit que la Communauté de Palaja demande qu'il lui soit permis de procéder au renouvellement de son Compoix... Elle s'appuie , suivant sa délibération du 4 du présent mois, sur ce que le dernier compoix, autorisé par arrêt du 19 avril 1710, est dans un tel désordre etune confusion si grande , qu'il est presqu'impossible de faire au renouvellement.

le département de l'imposition; en sorte que le greffier est obligé de faire la répartition sur les anciens rôles ou brevettes; qu'en effet, ce compoix se trouve entièrement défiguré par Je grand nombre de notes que les divers changemens de propriétés ont obligé d'y faire ; que d'ailleurs, des pièces de terre allivrées alors comme herms et incultes, sont aujourd'hui en labour ou complanlées en vignes; en sorte que plusieurs particuliers se trouvent surchargés, tandis que d'autres ne le sont pas assez... Sur quoi, l'assemblée s'étant lait représenter ledit compoix terrier et l'ayant examiné , consent

» ( Procès-verbal de rassemblée de l'Assiette du diocèse de Carcassonne , pour l'an 1783. pag. 48 ).

Métrologie locale. v. Carcassonne. Ville basse : Cartulaire de Carcassonne. t. VI. Noies statistiques.

Depuis L'an VIII. — Arrondissement de Carcassonne : Canton de Carcassonne Est.

Archives communales (inspection de 18-12). — Registres municipaux: depuis 1820; registres de l'Etal civil : depuis 1738. —Compoix et plan de 1788.

[merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

Le village de Palaja est situé dans une petite vallée, au confluent de deux ruisseaux.

An 1789. — « A la fontaine publique de Palaja , existe un petit oratoire, où est placée la statue de la Ste-Vierge. De temps immémorial, les fidèles de cette paroisse ont marqué une dévotion particulière à cet oratoire. Le 15 août, le Curé y va processionnellement dire la messe » ( Viguerie: Annales du diocèse de Carcassonne. t. II. mss. fol. 813.).

— Fontaine qui guérit les fièvres (Carie diocésaine. et J. Degraxd: Répaich campestré. 1823. pag. 52. note 8.).

Limites territoriales : — communes de Caziihac; - Cavanac;

- Leuc; - cantons de Carcassonne Est ; - de Saint-Hilaire ; de Capendu.

Distances : — légale ancienne , de Carcassonne , 1 lieue: légale moderne (décret de 1811), de Carcassonne, 5 kilomètres. ,.

— De Palaja à l'embranchement du Chemin vicinal de grande communication n" 4, de Carcassonne à Limoux par Saint-Hiiaire; distance : 1900 toises.

Cours d'eau. — Ruisseaux » de Pechauge; - du Bôrdeur; de Font Guilhem ; - de Saint-Estève ; - de las Bouteillères;

- de Pé de bacco ; - des Balances; - de Combe fondure ; - de Roumengade ; - de Montgrand ; - des Auzils; - Mayral.

Roules et ponts.— Chemin d'intérêt commnn n° 42, de Car

cassonne à Tournissan ; ancien chemin de Palaja à Carcassonne

r An 1783, Mai 20. — a Le Syndic du Diocèse a ensuite rapporté, touchant les chemins de la 4me classe, que sur la délibération prise parla communauté de Palaja , dont l'objet étoit de faire au chemin qui aboutit de cette communauté à la ville de Carcassonne , des réparations d'autapl plus urgentes et indispensables, qu'il sert à diverses communautés du Diocèse, et notamment à celles du Mas-des-Cours, Villefloure, La Bastidc-en-Val et autres ; et après avoir vérifié la nécessité de ces réparations et en avoir rendu compte à MM. les Commissaires du Diocèse , ainsi que des offres faites par un certain nombre de particuliers, de donner la forme à ce chemin et de le faire engraver à louis dépens, pourvu que ies particuliers riverains eussent recreusé leurs fossés et rendu au chemin la largeur nécessaire dans l'étendue de leurs possessions, il avoit expédié une commission à un contrôleur , qui avoit été chargé de faire recreuser les fossés, aux f'raix et dépens des particuliers qui s'y refusoient , conformément à la délibération de l'assemblée , du 14 avril 1779; qu'en conséquence , il a été placé sur ce chemin des ouvriers,aux fraix et dépens de divers particuliers , tant de la communauté de la Cité que de celle de Caziihac , qui se sont refusés à faire les recreusemens nécessaires ( Procès-verbal de l'assemblée de l'Assiette du diocèse de Carcassonne , pour l'année 1783. p. 31.).

— Pont sur le ruisseau de Saint-Foule, construit en 1784; —Chemin de Monliraf;- de Montraffet;- du Mas-des-Cours; montant de la dépense: 1210 1. 7 s. II d. _ de Trébes ; - de Limoux; - de Palajanel ; - du Bordeur;

—Chemin d'intérêt commun n° 60, de Moliéres à Casilhac. de Carcassonue ; - de Romegade.

Minéralogie.

Chaux sulfatée, cristallisée en cristaux distincts (trouvé préfet : Statistique de l'Aude, pag. 125.).

Agriculture.

[merged small][graphic]

 

Commenter cet article

À propos

Passionné de généalogie, d'Histoire de France, de royauté et de religion