Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Jul

09 juillet 2010: Abbé Jean-Marie Rigaud

Publié par basilique saint nazaire  - Catégories :  #Calendrier

CARCASSONNE

Diocèse de Carcassonne

Mgr l'Évêque de Carcassonne et Narbonne les prêtres du diocèse

MONSEIGNEUR ALAIN PLANET

font part du retour à la maison du Père de

l'Abbé Jean-Marie
  RIGAUD 

L'abbé Rigaud, une figure limouxine../ Photo DDM.

2bougiesblvio

décédé le 9 juillet 2010

La célébration religieuse aura lieu le lundi 12 juillet
2010, à 16 heures, en la collégiale de Montréal.

MONTRÉAL, LIMOUX

Le conseil d'administration
de l'EPAG Saint-Joseph;
l'équipe de direction;
la communauté éducative;
l'association
des anciens élèves;
les élèves de l'institut
Saint-Joseph de Limoux
ont la douleur de faire part du décès de leur aumônier

 

Jean-Marie RIGAUD

survenu dans sa 89e année

Les obsèques auront lieu le lundi 12 juillet 2010, à 16 heu­res, en l'église de Montréal.
Les visites seront organisées au pavillon funéraire Les Mûriers, à Limoux, les dimanche matin et lundi matin, de 9 heures à  12 heures.



P.F. CATHARES
LIMOUX

 

L'abbé Jean-Marie Rigaud est sorti par la grande porte

Sans doute la mort qui vient de le frapper dans l'ultime estocade ne lui était-elle pas hostile. L'abbé Jean-Marie Rigaud parti vers des cieux plus cléments, où matadors et taureaux enfin réconciliés jouent à saute-mouton ou à chat perché, était un homme de passion du côté de la vie. Né à Monréal en 1921, ordonné prêtre en 1948 après avoir été déporté dans les camps STO, son regard d'homme et de prêtre restera à jamais marqué par la tragédie de la guerre et ses désastres collatéraux qui inspireront à Goya, dans un autre temps, ses plus belles gravures. Le curé de campagne qui porte la parole de Dieu dans les milieux ouvriers d'alors de la Haute Vallée (Couiza, Espéraza, Campagne), partage avec le maître espagnol la passion de la tauromachie. Il assurera pendant des années l'aumônerie aux Arènes de Béziers, gardien de la solitude des toreros abîmés dans la prière, témoin privilégié des caprices du destin, de la danse extravagante de la lumière avec les ténèbres sur le sable doré tâché de sang. Mais c'est en direction des jeunes, il est responsable de l'animation des jeunes en milieu rural dès les années 60, que Jean-Marie Rigaud concentre l'essentiel de son apostolat. Un autre défi où le désir de vérité là aussi ne se négocie pas. Il intègre en 1964 l'Institut Saint Joseph dont il ne se séparera jamais. Aumônier de cette Institution, il accompagnera des générations de jeunes, passionnés par son discours, son écoute. Souvent du baptême au mariage. Féru de musique classique, amateur de rugby dont il partageait les valeurs, sa parole, l'âge aidant, aura le même effet qu'un bon Minervois ou un Malepère vieilli aux quatre vents. Sa foi qui était intacte lui conférait une jeunesse qui semblait ne pas vouloir finir.

Ses obsèques seront célébrées lundi à 16 heures en l'église de Montréal. Sa dernière sortie. Par la grande porte.

Commenter cet article

Muriel Tranier Alaux 12/08/2010 00:39


Merci Jean Marie pour tout ce que tu m'as laissé. Je sais que maintenant tu vois mon coeur de l'intérieur toi qui a su le voir, il y a 30 ans, avec ses blessures et ses joies. Toi qui m'a donné une
terre à l'adolescence, dans laquelle j'ai pu planter des racines, toi qui m'a appris à regarder la beauté des arbres tordus et à trouver un sens à la vie.
Tout le reste est un témoignage que je te garde pour toi, en direct...
Merci
Muriel


À propos

Passionné de généalogie, d'Histoire de France, de royauté et de religion