Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
02 Feb

C'est la dernière ligne droite pour les travaux de la cathédrale

Publié par basilique saint nazaire  - Catégories :  #Infos

C'est la dernière ligne droite pour les travaux de la cathédrale

patrimoine

La façade sud de la cathédrale a désormais fière allure, comme peut le constater Jean-Luc Sègue, chef de chantier./Photo DDM, Roger Garcia

La façade sud de la cathédrale a désormais fière allure, comme peut le constater Jean-Luc Sègue, chef de chantier./Photo DDM, Roger Garcia

 

 

Bien sûr, l'offensive du froid ne constitue pas un accélérateur idéal pour le chantier de rénovation extérieure de la cathédrale Saint-Michel.

 

Mais, comme le fait justement remarquer Jean-Luc Sègue, chef de chantier, « on n'a jamais connu que trois jours d'intempéries depuis le début des travaux en janvier 2010 et aujourd'hui on est dans les temps »

 

Aucun souci, donc, sur et même au-dessus des échafaudages de la cathédrale Saint-Michel, le chantier devrait s'achever comme prévu au printemps, probablement en avril ou en mai.

L'heure est à la dernière tranche des travaux dans un chantier qui en contenait au départ quatre, d'abord une tranche dite « ferme », suivie de trois autres « conditionnelles ». Cinq artisans s'activent à travailler puis poser les pierres qui redonnent un coup de neuf nécessaire à Saint-Michel. «Ne rien avoir fait aurait été dangereux en certains endroits. C'est une belle entreprise pour nous », concède Jean-Luc Sègue, de l'entreprise lotoise Rodrigues-Bizeul spécialisée en pierre et maçonnerie.

Avec pour impérieux objectif d'ôter désormais toute infiltration d'eau, la toiture (1.000 m2) a été refaite, et la charpente qui va avec. Tous les caniveaux ont été rénovés (pose de plomb) et, dans le respect d'un patrimoine remarquable, est intervenue une rénovation complète de la balustrade entourant le toit, des têtes de contreforts et des gargouilles. Pour ces dernières, on peut admirer trois étranges spécimens trônant en hauteur. Enfin, la magnifique rosace d'entrée de la cathédrale (7 m 50 de diamètre) a été déposée, une nouvelle devant être confectionnée dans le respect de la polychromie initiale. « On a aussi refait la façade ouest du clôcher, hors marché », glisse Jean-Luc Sègue qui observe aussi qu'il y a urgence pour le dessus extérieur du chœur. Là, les gris et verts laissent apparaître les trous de l'usure du temps. Déjà jurent-ils avec la petite splendeur retrouvée du toit et des pierres en grès d'à côté.

Deux ans après son lancement, le chantier colossal de rénovation de la cathédrale Saint-Michel entame sa dernière tranche de travaux. Tout devrait être bouclé au milieu du printemps prochain.


Une parfaite réplique du grès carcassonnais

C'était l'une des exigences du chantier et elle aura été respectée : que la pierre utilisée pour la rénovation extérieure de la cathédrale soit en grès carcassonnais, du moins y ressemble… Fermées depuis des années, les carrières de Montredon n'ont évidemment pu fournir le matériel ad hoc. Alors, c'est en Espagne, dans la grande banlieue de Lérida, qu'on est allé s'approvisionner, jusqu'à 200 mètres cubes de pierres en grès. Du grès ensuite poli et « teinté » dans les tons traditionnels locaux.

Si le coût d'une telle opération ne peut s'évaluer précisément, le montant global du chantier s'établit lui à 2.500.000 euros. Un chantier rappelons-le initié dans le cadre du plan de relance de l'économie, suite à la récession générale de l'automne 2010, piloté et contrôlé par la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC). Actuellement, les travaux mettent en scène 5 travailleurs artisans : 3 maçons, 1 tailleur de pierre, 1 chef de chantier tailleur de pierre.


Le chiffre : 200

mètres cubes de pierres. C'est la totalité du « matériel » utilisé pour toute la durée du chantier de rénovation de la cathédrale Saint-Michel.

 

Commenter cet article

À propos

Passionné de généalogie, d'Histoire de France, de royauté et de religion