Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 Apr

653: SYLVESTRE

Publié par basilique saint nazaire  - Catégories :  #Clergé de l'Aude

SYLVESTRE

(an 653)


Cet évêque assiste au concile de Tolède de l'an 653 (691 de l'ère espagnole)

 

Bouges, d'après la 1" édit. de xGallia Christiana , fait assister Sylvestre au suivant concile de Tolède (an 655 ), ce que les historiens postérieurs n'admettent pas, parce que , disent-ils, aucun évêque de la Septimanie n'y assista.


(I) Nous croyons avec SIM. de Marca [ Marca Uispanica. pag. 81 ], et de Valois [ Valksius: IS'olitia Galliarutn. pag. 51 i el seqq.l, que les villes de Carcassonne et d'Elne n'ont été érigées en évéchés qu'après l'an 507, lorsque les Visigolhs ayant perdu les deux villes de Lodéve et d'Uscz, ils firent, à ce qu'il piroit, ériger celles-là en évéchez, pour se dédommager de la perle des autres ( Flisloire générale de Languedoc. T. I. édit. in-fol. JVole. L. Vil. pag 658.)


(î) Le nom de Donnel s'est conservé dans la dénomination de l'un des villages du diocèse de Carcassonne , el témoigne l'ancienneté de l'existence de ce lieu. — v. Carlulaire de Carcassonne. T. III. pag. 16i: Villardosnel ( Y illare Donnelli)

t. V. 50

 


Le neuvième concile de Tolède s'est tenu à Tolède, dans le royaume Wisigothique, actuelle Espagne, en 655.

 

Participants

Seulement seize ou dix-sept évêques étaient présents, six abbés, quatre comte palatins et deux dignitaires.

Déroulement

De par sa portée régionale, l'assemblée ressemble plus à un synode provincial qu'à un concile.

Canons

Dix-sept canons sont promulgués et concernent l'honnêteté du clergé, la propriété de l'Église et le célibat des clercs.


Le concile autorise les évêques à transférer jusqu'à un tiers des revenus d'une église de leur diocèse vers une autre de leur choix.

 

Le conseil a décidé que si un clerc, sous-diacre de l'évêque, a eu un enfant avec une femme, libre ou esclave, l'enfant devient automatiquement un esclave de l'église où son père a servi.

 

Les ecclésiastiques esclaves, homme ou femme, sont autorisés à se marier avec des personnes libres (hispano-romain ou wisigoth) et si c'est le cas, les enfants de cette union sont asservis à l'église.


Le conseil a donné à un profane le privilège de Patronatus Jus pour chaque église qu'il construisit, mais le fondateur n'avait aucun droit de propriété.


Enfin, le synode déclare que tous les conversos, non seulement les juifs convertis, mais aussi d'autres qui sont venus et se sont convertis pendant la période de migration, doivent passer les fêtes chrétiennes en présence de l'évêque afin de prouver la véracité de leur foi.

 

Le manque de respect de cette dernière règle conduit à la flagellation ou au jêune forcé, en fonction de l'âge du délinquant.


Le concile se termine en programmant une autre assemblée synodale l'année suivante, en 656, mais le X e concile de Tolède, de portée plus générale, fut organisé en premier et l'assemblée prévue n'eut jamais eu lieu.

Les effets du concile

  • (en) Thompson, E. A. The Goths in Spain. Oxford: Clarendon Press, 1969.
  • (la) Synodus Toletana nona, minutes from the Collectio Hispana Gallica Augustodunensis (Vat. lat. 1341) from the Edition of forged collection of capitularies of Benedictus Levita (Edition der falschen Kapitularien des Benedictus Levita)

 

Commenter cet article

À propos

Passionné de généalogie, d'Histoire de France, de royauté et de religion