Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 Jan

24 janvier 1243: Pierre de Grave

Publié par basilique saint nazaire  - Catégories :  #Calendrier

Samedi 24 janvier 1243

Pierre de Grave

 

Seigneur de Peyrac

 

Chevalier de la baillie de Carcassonne, prête serment de fidélité au Roi de France

 

Pierre de Grave, chevalier, seigneur de Peyriac, fut un des seigneurs qui le samedi 24 janvier 1243 prêtèrent serment au Roi de s'élever contre les entreprises du vicomte de Narbonne et ses héritiers, et de conserver fidèlement les domaines de S. M.

 

Il reçut du Roi Saint-Louis, au mois de juillet avec Arnauld et Raymond de Grave, ses frères, 6o livres de rente, assignées sur les lieux de Casilag, de Brousses, de Cayrolles de Traussan et d'Azile-le-Petit, et ce prince lui restitua la moitié de la ville de Peyriac, confisquée sur son aïeul, en récompense de ses services et de son dévouement à la cause de la religion.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36870d

Il fut un des chevaliers qui écrivirent au Roi, le 15 juin 1255, touchant les intérêts de ce prince.

 

II fonda une chapelle à Peyriac le 11 des calendes d'août de la même année, au frontispice de laquelle était une inscription qui en marquait la fondation; cette chapelle subsistait encore avant la révolution, de même que son tombeau, qui y fut élevé et sur lequel étaient representés, en bas reliefs, trois chevaliers armés, leurs chevaux bardés et chargés d'ondes.

 

Il termina , au mois de mai 1258, le démêlé entre Philippe II de Montfort, seigneur de Castres, Pierre, vicomte de Lautrec, et Vacquerie, sa femme, au sujet du château de Fiac et de quelques autres domaines  que le premier prétendait être de sa mouvance.

 

Au bas de la sentence qui intervint à ce sujet, est le sceau de Pierre de Grave, chargé de trois fastes ondées, et non pas de froissants, comme on a mis mal à propos dans l'histoiredu Languedoc.

 

Pierre de Voisins, Boson de Monestier et Pierre de Grave, arbitres de ce différend, sont qualifiés, dans l'acte, de nobles, seigneurs et chevaliers.

 

Il fut du nombre des principaux seigneurs de la sénéchaussée de Carcassonne, qui s'armèrent contre Pierre de Colmieu, vice-légat du Saint-Siége, qui lézait les intérêts du Roi, alors à la Terre-Sainte, et qui, secondé des vicomtes de Lautrec et autres seigneurs, ravageait le pays pendant l'été de 1259.

 

Il avait épousé Brunissende, nommée dans la donation du Roi Saint-Louis, de l'an 1245

 

Leurs enfants furent:

1° Berenger
2° Raymonde, qui vivait en 1268.

Commenter cet article

À propos

Passionné de généalogie, d'Histoire de France, de royauté et de religion