Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 Aug

23 août 1615: François de Joyeuse

Publié par basilique saint nazaire  - Catégories :  #Calendrier


Blason de François de Joyeuse

François de Joyeuse

Image de François de Joyeuse

duc de Joyeuse (4e, 1599-1615)



Parents

Le cardinal François de Joyeuse, né le 24 juin 1562 à Carcassonne, mort le 23 août 1615 à Avignon


Biographie 

Il est le second fils (après Anne de Joyeuse), de Guillaume de Joyeuse et de Marie de Batarnay.

 

Étant le cadet, il est destiné à une carrière ecclésiastique. Grâce à l'influence de son frère Anne, il obtient la barrette de cardinal le 23 janvier 1584, à l'âge de 22 ans, au titre cardinalice San Silvestro in Capite.

 

François de Joyeuse est nommé « Protecteur des affaires de France en cour de Rome » le 16 février 1587 : à ce titre, il représente les intérêts des sujets français établis à Rome, mais, également, les intérêts du roi de France auprès du pape Sixte Quint.

Après la mort d'Henri III, le cardinal François de Joyeuse retourne à Toulouse et participe aux actions de la Ligue.

Toutefois, dès 1593, il préfère se rallier à Henri IV.

 

De nouveau à Rome, il obtient l'absolution du roi par le pape Clément VIII, le 17 septembre 1595.

 

François de Joyeuse négocie également l'annulation du mariage de Henri IV avec Marguerite de Valois, le 17 décembre 1599.

 

En 1607, il sert de médiateur entre le Saint-Siège et la République de Venise aboutissant au retrait de l'interdit que le pape Paul V a jeté sur la Sérénissime.

 

Le 13 mai 1610, il sacre Marie de Médicis, à Saint-Denis.

 

Toutefois, après l'assassinat d'Henri IV, le cardinal perd son influence sous la régence de Marie de Médicis.

 

En route pour Rome, il meurt en chemin, à Avignon, le 23 août 1615, à l'âge de 53 ans.

Liste de ses bénéfices ecclésiastiques 

  • Archevêque de : Narbonne (à partir de 1581); Toulouse (à partir de 1584) ; Rouen (à partir de 1604).
  • Abbé de : Marmoutier (à partir de 1584); Saint-Florent d'Angers (à partir de 1587); Mont-Saint-Michel (à partir de 1588); Fécamp (à partir de 1589) ; La Daurade (à partir de 1591); Eaunes (à partir de 1591); La Grasse (à partir de 1593); Bolbone (à partir de 1597, échangée contre l'abbaye de La Daurade); Saint-Sernin (à partir de 1597); Saint-Géraud d'Aurillac (à partir de 1603); Grandselve (à partir de 1612); Saint-Martin de Pontoise (à partir de 1612); Juilly (à partir de 1613); Saint-Martin de Cauchenne (à partir de 1614).
  • Abbé commandataire de Notre-Dame-de-Chambons.
  • Prieur d'Auzat, Naussac, Ruoms, Saint-Cirgues, Montbazens.
  • Cardinal en 1584.
  • Doyen du Collège des cardinaux en 1611.
  • Églises et évêchés attribués à François de Joyeuse en tant que cardinal : Saint-Sylvestre (1585-1587) ; Trinité-des-Monts (1587-1594) ; Saint-Pierre-aux-liens (1594-1604); Sainte-Sabine (1604-1611); Ostie (1615, en qualité de doyen des cardinaux).

Liste succincte de son patrimoine familial 

  • Duc de Joyeuse
  • Baron d'Arques, Couiza, Puivert (baronnie vendue en 1610), Chalabre, Laudun, Descours, Rochemaure.
  • Seigneur de Linières, Secourrieu, Lésignan, Lafitte.
  • Par arbitrage, le comté de Batarnay échut en 1602 à Françoise de Batarnay, dame de Montrésor et tante maternelle du cardinal de Joyeuse.
Précédé par François de Joyeuse Suivi par
Anne duc de Joyeuse
Chateauneuf-Randon de Joyeuse Saint-Didier.svg
Antoine
Scipion

 

Commenter cet article

À propos

Passionné de généalogie, d'Histoire de France, de royauté et de religion