Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 Nov

04 novembre 683: Stlthanus (Etienne)

Publié par basilique saint nazaire  - Catégories :  #Clergé de l'Aude

Stlthanus (Etienne)

 [an C83)

 

Cet évêque est représenté au xin»» concile de Tolède, an 683 (721 de l'ère espagnole ), par Citrinus ( ou Citruvinus) abbé de Castres, ce qui est établi par l'épitaphe de Citrinus, transcrite d'après une pierre de l'abbaye de Castres, dans la dernière édition de la Gallia Christiam (VI. col. 864. D.):  Hic dormit in Domino Citruinus episcopus Albiensis, quondam abbas « Castrensis, et legatus episcopi Carcassonensis, in concilio Toletano. Moritur lethali morbo m. cal. junii anno Dccxvui. 

 

Les auteurs de la Gallia Ckristiana sont les premiers qui ont émis l'opinion que Slephanus pourrait être le même que Stapinus, qualifié aussi évêque de Carcassonne (sans date) dans un ancien martyrologe de cette Eglise, et admis comme tel et comme saint, par la tradition et par la liturgie.

 

Cette opinion est adoptée comme probable par M. Cros-Mayrevieille (Histoire du comté de Carcassonne. pag. 83)

 

Le Rituel de Bezons se borne à mentionner distinctement (pag. xi et xit) Étienne et Slapin , dans son Catalogue des Évêque de Carcassonne. — v. sur saint Stapin : Cartulaire de Carcassonne. T. I. pag. 248.)

 

c On place ici /dans l'intervalle qui s'est écoulé depuis la mort de l'évêque Etienne jusques vers la fin du Yiiv0' siècle, quelques évoques dont les monuments qui nous restent de ces temps de guerre et de trouble dans la Province.ne fixent point l'épiscopat, mais dont il est fait mention dans un ancien nécrologe de l'Eglise de Carcassonne , tels sont : Jean de PkjAC; Arbhut ; - S. Stai>in ; - S. Hilairiî » ( lliluel de Carcassonne. pag. xij ). — v. P. Bouges: Histoire de Carcassonne. pag. 53.

 


Le treizième concile de Tolède s'est tenu à Tolède, dans le royaume Wisigothique, actuelle Espagne, en 683.

 

Participants

Soixante dix sept évêques, cinq abbés, 3 dignitaires de l'Eglise et vingt sept fonctionnaires palatins participent au concile1

Déroulement

Le concile démarre le 4 novembre 683.

Canons

Le roi Erwig demande le pardon et la réhabilitation des rebelles qui furent contre le roi Wamba en 673.

 

Les évêques consentent à rendre aux rebelles et à leurs descendants leurs possessions et leurs fonctions.

 

Le pardon est également étendu à toutes les personnes ayant subi le même sort depuis le roi Chinthila qui régna de 636 à 640.

 

Le roi Erwig désire qu'aucune vendetta ne vienne entraver son règne.

Le concile condamne également les aveux forcés, ce qui nécessite une justice sans torture.

 

Il impose aussi une peine de prison maximale.

 

Enfin, le Conseil réitère l'interdiction, maintes fois proclamée, de nuire à la famille royale après la mort du monarque.

Les effets du concile

  1. (en) "The Power of the Pope During the Middle Ages" [archive] Google Books, M. GOSSELIN, 1753
  • (en) Thompson, E. A. The Goths in Spain. Oxford: Clarendon Press, 1969.
  • (la) Synodus Toletana decimum tertium, minutes from the Collectio Hispana Gallica Augustodunensis (Vat. lat. 1341) from the Edition of forged collection of capitularies of Benedictus Levita (Edition der falschen Kapitularien des Benedictus Levita)

 

Commenter cet article

À propos

Passionné de généalogie, d'Histoire de France, de royauté et de religion