Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 Feb

16 février 1840: Carcassonne

Publié par basilique saint nazaire  - Catégories :  #Carcassonne

Dix dangereux malfaiteurs sont écroués dans la maison de justice de Carcassonne

ils arrivent de Perpignan où ils ont été, une première fois, condamnés en assises

La cour de cassation ayant annulé le verdict, un arrêt de la cour royale de Montpellier, du 9 janvier 1839, les a renvoyés devant la cour d'assises de l'Aude

L'acte d'accusation est lourd: association de malfaiteurs, meurtres, vois qualifiés, viols, etc

La plupart des membres de cette bande sont originaires de Saint-Laurent de Cerdans, dans les Pyrénées-Orientales

Depuis 1834 ces redoutables bandits ont opéré de part et d'autre de la frontière franco-espagnole, écumant aussi bien la Catalogne que les Pyrénées-Orientales

Ils se disent carlistes

Dans son testament le roi d'Espagne Ferdinand VII, cédant aux intrigues de sa femme, Marie-Christine de Bourbon, a rompu avec la loi salique pour évincer, au moyen d'une pragmatique sanction, son frère, l'infant Carlos, héritier présomptif du trône, au profit de sa fille Isabelle

A sa mort, en 1833, les "cristinos" , partisans d'Isabelle, et ceux de l'infant, les "carlistes", s'affrontent dans une guerre civile ensanglantée de massacres

Don Carlos a enrôlé dans les provinces septentrionales de la péninsule, notamment en Catalogne, des chefs de bande aussi résolus que féroces, qui recrutent souvent en France et n'y réfugient au besoin, pour se mettre à l'abri de représailles

Mais pour les soi-disants carlistes qui viennent en instance devant la cour s'assises de l'Aude, l'idéologie politique n'a été qu'un prétexte au brigandage crapuleux qu'ils ont exercé pour leur propre compte

le procès s'ouvre le 17 mars 1840

Commenter cet article

À propos

Passionné de généalogie, d'Histoire de France, de royauté et de religion