Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Sep

24 septembre 1603: Christophe de Lestang, un évêque influent à Carcassonne au XVIe et XVIIe siècle

Publié par basilique saint nazaire

Évêque de Carcassone
24 septembre 1603 – 16 août 1621


Christophe de Lestang
(1560-1521)
------------
Christophe de Lestang est né en 1560 à Brive.
Issu de la noblesse, petit-neveu d'un cardinal et de trois évêques,
il se destine aux ordres.

-----------------------
Evêque à 21 ans
-----------------------


Les ruines de l'abbaye d'Alet les Bains en 1900.
Archives: Académie des Arts et des Sciences de Carcassonne
-------------

Evêque à 21 ans, il prend successivement la tête des évêchés de Lodève,
Alet les Bains et Carcassonne
de 1603 à 1621.

Il succéde à
Annibale de Rucellai
évêque de 1659 à 1621,
ancien gouverneur de Rome.

Chapelle ou se trouve le cénotaphe
d'Annibale de Rucellai
dans l'église Sant Andréa della Valle à Rome.
Photo: Chroniques de Carcassonne

-------------------------------
Conseiller au parlement de
Toulouse
-------------------------------


L'hôtel de Lestang aujourd'hui siège du rectorat à Toulouse.
Photos: Chroniques de Carcassonne

En faveur auprès d'Henri IV puis de Louis XIII, proche de Richelieu,
il devient membre du Conseil du Roi et maître de la chapelle du Roi en 1617.
Conseiller au parlement (cour de justice) de Toulouse, il dispose de revenus importants
et se fait naturellement édifier une résidence digne de ses fonctions dans la ville rose.

Son choix se porte sur un quartier calme entre archevêché
(aujourd'hui préfecture)
et Parlement
(à l'emplacement de l'actuel tribunal de grande instance).


---------------------------------
Les dernières traces visibles à
Carcassonne
--------------------------------
---


Blason de Christophe de Lestang, visible sur la façade la chapelle Saint-Gimer.
Photos: Chroniques de Carcassonne
-------------
Il mourut le 16 août 1621 et fut inhumé dans la chapelle Saint-Sernin de la
cathédrale Saint-Nazaire, devant l'autel du Saint-Sacrement.
Son cœur fut déposé à l'église des capucins.
Son mausolée de marbre fut détruit durant la Révolution.

Les deux blasons figurant sur son tombeau se trouvent aujourd'hui en réemploi
sur la façade de la chapelle Saint Gimer et

sur le fronton de la tribune de l'orgue de la
basilique Saint-Nazaire.


Devant l'autel du saint-sacrement sa dalle funéraire où repose également sont neveu
Vitalis est devenue presque illisible.
Voici l'inscription relevée en 1876 par
Jean-Pierre Cros-Mayrevielle:
Sepulcrum presulum
Christophori de L'Estang
et Vitalis de L'Estang
ejus coadjutoris
et post successoris,
expectantium
beatam spem
et adventum
glorie magni dei

----------
Son neveu
Vitalis de Lestang
( 1588-1652)
nommé évêque coadjuteur en 1615,
lui succedera jusqu'a sa mort au château de Villalier.
----------
Avec mes remerciements à
Didier Héricart de Thury
----------
A lire pour en savoir plus:

La notice consacrée à l'hôtel de Lestang rédigée par
Jocelyn Lermé et Pierre Barthère
(offerte a l'accueil du rectorat).

Jean-Pierre Cros-Mayrevieille
"Monuments de la Cité et de la ville basse de Carcassonne"
p.92-93
Editions Francis Pomiès / 1876

http://chroniquesdecarcassonne.midiblogs.com/tag/christophe+de+l'estang

Commenter cet article

À propos

Passionné de généalogie, d'Histoire de France, de royauté et de religion